Creuse toujours, tu m’intéresses !

Le site gallo-romain des Flaviers au-dessus de Mouzon.

La mise en avant de 16 sites archéologiques ardennais par les archéologues du Conseil départemental à la vitrine des Ardennes à Charleville-Mézières est l’occasion d’une remarquable mise en valeur des richesses du patrimoine.

Il y en a pour tous les goûts : le paléolithique à Roc-la-Tour, le néolithique aux grottes du Nichet et au mégalithe de Saint-Marcel, l’époque gauloise à Chestres, l’époque gallo-romaine aux monts de Séry, aux Flaviers et à Ville-sur-Lumes, le Moyen Âge à Stonne, Montcy-Notre-Dame, Omont et au Mont-Vireux, sans oublier l’époque moderne à Sedan et à Vendresse, et l’époque contemporaine à Semaine, aux Ayvelles ou à la Ferté.

En effet, l’archéologie ne s’intéresse pas seulement aux périodes reculées et à des vestiges parfois peu lisibles pour le grand public. Ces sites monumentaux et plus récents, qui attirent plus facilement le grand public, sont d’ailleurs une excellente entrée en matière pour les néophytes. Il reste alors à éveiller la curiosité à inviter, comme le propose l’excellent titre de cette exposition, à creuser !

Une très belle frise sert de fil conducteur et permet, grâce à une signalétique très réussie, de croiser espace et temps. On repère ainsi selon le secteur ou la période historique les 5 circuits de découverte proposés.

Borne interactive, animation 3D, exploration en immersion avec « super taupe » : les moyens modernes dépoussièrent l’image de l’archéologie pour le jeune public (et le moins jeune).

J’espère que cette exposition tournera ensuite dans le département. Non seulement sur les sites mis en valeur, mais partout. Car ces sites sont loin d’être les seuls qui méritent qu’on s’y intéresse. Je pense en particulier à Warcq dont la découverte du char celte compte parmi les découvertes majeures au niveau national, mais aussi le pont gaulois et les thermes de la villa gallo-romaine (j’avais eu l’occasion de visiter le chantier de fouille l’an dernier et je me réjouis que ce site fasse l’objet d’une souscription nationale afin d’être accessible au public).

Le chantier de fouille des thermes gallo-romains à Warcq en avril 2017.

Et encore à Mairy, où les fouilles des années 1980 avaient mis au jour les traces parmi les plus anciennes du département. Il n’y a aujourd’hui rien à y voir, et pourtant… Chaque fois que je vais dans ce secteur (pour observer les oiseaux) je rencontre d’autres naturalistes ou de simples promeneurs qui ignorent souvent tout  de ce passé. Je les invite toujours à aller découvrir ou redécouvrir le Musée de l’Ardenne pour « voir » les trésors trouvés.

Haches polies néolithiques (culture Michelsberg, 4000 à 2800 avant J.-C.) provenant du site de Mairy. Musée de l’Ardenne.

 

Exposition « Creuse toujours tu m’intéresses »
Vitrine des Ardennes, 24 place Ducale,
08000 CHARLEVILLE-MÉZIÈRES
du 02 juin au 02 septembre 2018

Pour en savoir plus sur :
l’exposition
le musée de l’Ardenne
les thermes gallo-romains de Warcq

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Tous les champs sont requis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.